10/08/2012

Simonetta Sommaruga est la reine du soufflé

A l’oral, c’est parfait. Simonetta Sommaruga s’avère très convaincante quand elle part en guerre contre les mariages forcés. Ton vibrant, formules chocs, regard déterminé. Le problème se pose à l’écrit. Quand on relit ses notes, on est bien incapable de dénicher une seule mesure concrète articulée par la ministre pour lutter contre le fléau qu’elle dénonce. Elle demande juste aux institutions qui s’occupent de la violence domestique de mieux gérer le problème.

Lire la suite

17:40 Publié dans politique suisse | Lien permanent | Commentaires (7) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

08/01/2012

Un Conseil fédéral de subventionnés (ou de losers)

Le nouveau Conseil fédéral vient d’entrer en fonction au 1er janvier. Représente-t-il vraiment au mieux le pays ? On peut en douter. On ne parle pas ici de la sous-représentation de l’UDC ou des Verts, ni de l’absence d’un représentant de la région lémanique où habite plus d’un million de personnes. Non, ce qui frappe c’est que nous avons un Conseil fédéral de… subventionnés.

Lire la suite

22:06 Publié dans politique suisse | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

16/12/2011

L’UDC doit imiter le PS pour revenir dans le jeu politique

L’UDC se réveille avec la gueule de bois. Le plus grand parti de Suisse ne comprend pas vraiment ce qui lui arrive. Alors qu’il présentait pour une fois deux candidats modérés au Conseil fédéral en chantant depuis des semaines « concordance, concordance », il se fait sèchement envoyer dans les cordes lors des élections du Conseil fédéral. Une humiliation qui ne doit rien au hasard mais qui est un aboutissement logique des erreurs stratégiques du parti et de la tactique victorieuse de ses adversaires.

Lire la suite

13:13 Publié dans politique suisse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

30/10/2011

Conseil fédéral: sacrifions Widmer-Schlumpf ou Schneider-Amman

Les élections fédérales ont rendu leur verdict. Affaiblissement des grands partis et émiettement du centre droit, tels sont les deux enseignements majeurs du dimanche 23 octobre. Ceux qui espéraient pouvoir dessiner le Conseil fédéral suite à ce scrutin en sont pour leur frais. Aucune solution « naturelle » ne s’impose. Du coup, on assiste à un jeu de poker menteur. Plusieurs grands partis ne dévoilent pas leurs cartes et disent, à l’instar des socialistes, tout et son contraire.  Le président PS Christian Levrat déclare ainsi dans le même souffle qu’il est pour…et contre un deuxième siège UDC au Conseil fédéral selon les circonstances.

Lire la suite

09:39 Publié dans politique suisse | Lien permanent | Commentaires (10) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

10/06/2011

La peur est un excellent carburant pour les élections

Un médecin genevois m’a dit une fois à peu près ceci. «Qu’est-ce qui fait qu’un patient change son comportement pour préserver sa santé? Qu’est-ce qui fait qu’il va accepter d’arrêter de fumer ou de manger gras (ou sucré) du jour au lendemain?» A l’époque, j’ai dû répondre que c’était le fait d’avoir acquis la certitude que son nouveau comportement lui assurerait une vie plus longue et meilleure.

Lire la suite

10:09 Publié dans politique suisse | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

04/04/2011

A Zurich, Fukushima vitrifie les radicaux et le PDC

L’accident de Fukushima a des retombées claires sur la politique suisse. Un nuage électoral radioactif a vitrifié hier les radicaux et le PDC dans le canton de Zurich au profit des Verts libéraux qui, eux, irradient de bonheur. Ces derniers ont quasi doublé leur nombre de sièges et se hissent à la hauteur des Verts traditionnels. Avec leurs frères ennemis, ils constituent donc de fait un nouveau pôle écolo qui fait jeu égal avec les grands partis.

Lire la suite

09:21 Publié dans politique suisse | Tags : edito | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

25/03/2011

Le nucléaire, le retour à la bougie et la sécurité nationale

«Vous voulez le retour à la bougie?» C’était la phrase favorite des pro nucléaires pour fustiger les opposants à l’atome. Ces derniers étaient dépeints comme des irresponsables qui mettent une économie à genoux, forcent une société à retourner à l’âge de pierre, tout cela parce qu’ils hyperventilent sur des schémas catastrophistes aussi farfelus que les prédictions de Nostradamus.

Lire la suite

08:30 Publié dans politique suisse | Tags : nucléaire, énergie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

25/02/2011

La gauche dure a déjà perdu la bataille des Municipales

Les élections municipales du 13 mars battent leur plein. Les partis populistes (MCG, UDC), qui ont le vent en poupe, ruent dans les brancards exploitant le moindre dysfonctionnement qui se présente. Mark Muller et ses villas à prix d’ami ont représenté un carburant électoral bienvenu. Les partis traditionnels au pouvoir (PLR, SOC, PDC, Verts) défendent eux leur bilan en le trouvant globalement positif tout en raillant ces populistes bruyants mais inefficaces. La routine en quelque sorte.

Pourtant un événement majeur s’est produit avant que l’on ne dépose le moindre bulletin dans l’urne. Le grand perdant de ces élections est déjà connu.

Lire la suite

08:30 Publié dans Genève, politique suisse | Tags : gauche, dure, solidarités, berezina, geneve | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

09/12/2010

Une claque historique pour Calmy-Rey. Méritée?

Tout politicien rêve d’entrer dans l’Histoire. Micheline Calmy-Rey y est parvenue hier mais de la plus cruelle des manières. Elle devient la présidente de la Confédération la plus mal élue de l’Histoire suisse. Cette punition tient essentiellement à deux facteurs: le profil de la Genevoise et la fin du système de concordance à Berne.

Calmy-Rey n’a rien du politicien passe-partout à la Didier Burkhalter. Ce dernier ne se fait pas d’ennemis et réalisera une très bonne élection à la présidence quand son tour viendra. La Genevoise, elle, polarise, énerve autant qu’un Blocher ou un Couchepin. De là à en faire une icône sacrifiée sur l’autel des médiocres, il y a un pas que nous ne franchirons pas.

Lire la suite

08:58 Publié dans politique suisse | Tags : edito, calmy-rey, politique, suisse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

19/11/2010

Affiche Kadhafi: faut-il tous se taire?

En Suisse, mieux vaut être un dictateur libyen qu’un élu genevois qui exerce son droit à la liberté d’expression. Voilà le message inquiétant que le Conseil fédéral envoie à la population suisse en donnant son feu vert à la poursuite pénale contre Eric Stauffer.

Kadhafi peut donc continuer tranquillement à appeler à la guerre sainte contre la Suisse et à disserter publiquement sur le démembrement de notre pays. Il ne s’attirera pas les foudres de Berne. En revanche, si un citoyen helvétique s’avise de traiter de «criminel» le guide suprême de Tripoli parce qu’il a retenu en otage deux compatriotes, alors là, scandale.

Lire la suite

05:16 Publié dans politique suisse | Tags : kadhafi, affiche, liberté, expression, politique, stauffer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

12/11/2010

Comment traire les riches suisses sans les ruiner

Les riches sont-ils une caste néfaste qui s’engraisse sur le dos du bon peuple ou sont-ils un moteur indispensable qui assure in fine la prospérité économique de tous? Le débat resurgit à chaque fois qu’un impôt sur les gros revenus ou les grandes fortunes est proposé au vote. Et c’est le cas le 28 novembre prochain, où le souverain devra se prononcer sur l’initiative socialiste qui demande «des impôts équitables et la fin des abus de la concurrence fiscale entre cantons».

La bataille fait rage depuis des semaines. Le camp du oui fustige les Vasella, Ospel and Co pour attiser la colère populaire et faire accepter l’initiative. Le camp du non brandit le spectre d’une hausse générale des impôts pour effaroucher les électeurs.

Qui va l’emporter?

Lire la suite

08:20 Publié dans politique suisse | Tags : impôts, riches, fisc, initiative | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

05/11/2010

Mon voisin étranger est un violeur: super!

La propagande de l’UDC sur les sujets chauds est souvent grotesque et exagérée. On l’a souvent dit. Ce que l’on dit moins en revanche, c’est que la prose des contradicteurs patentés de ce parti est souvent tout aussi ridicule. Un exemple? Pour combattre l’initiative sur le renvoi des criminels étrangers, la gauche rose-verte a lancé la campagne «Touche pas à mon voisin». C’est une resucée de «Touche pas à mon pote», slogan qui a fleuri en France au siècle passé pour lutter contre le racisme et qui s’affichait sur une main jaune.

La main de «Touche pas à mon voisin» est rouge et arbore un cœur en son centre. Le problème? On nous demande en gros d’aimer le voisin étranger, même si c’est un violeur ou un assassin… N’étant pas un saint avec deux ailes dans le dos,

Lire la suite

08:26 Publié dans politique suisse | Tags : étrangers, criminels, racisme, votation, suisse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

01/11/2010

Le PS vire sa cuti de gentil parti

L’armée suisse? A la poubelle! Voilà ce qu’a décidé une majorité de délégués socialistes suisses réunis ce week-end en congrès. En prônant désormais l’abolition pure et simple de l’armée de milice, le parti de la rose donne un net coup de barre à gauche. Un changement de cap confirmé par l’adoption de plusieurs autres points comme la rupture avec le capitalisme, l’exigence d’un revenu minimum garanti et l’ouverture rapide de négociations pour l’adhésion de la Suisse à l’UE.

Pourquoi le PS muscle-t-il ainsi son discours?

Lire la suite

17:33 Publié dans politique suisse | Tags : socialiste, parti, armée, élections, suisse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

01/10/2010

Christian Levrat ou le cocu magnifique

Christian Levrat ou le cocu magnifique. Tel était le titre de la pièce de théâtre qui se jouait lundi sur la scène fédérale. Dans le rôle-titre: le président du Parti socialiste. Magnifique. On y voyait la douleur de l’homme trahi, trompé par sa douce moitié radicale, le Florentin d’opérette Fulvio Pelli. «Menteur!» s’époumonait à tue-tête Levrat à l’adresse du président radical. Une mélodie qui à défaut d’être juste ne manquait pas de coffre.

Pourquoi un tel drame? Parce que l’égérie des consommateurs suisses, la socialiste Sommaruga, a été forcée de reprendre le mal aimé Département de justice et police alors que le radical Schneider-Amman s’est approprié l’Economie. Christian Levrat, qui s’était uni à Fulvio Pelli il y a quelques semaines pour assurer en douceur la succession Leuenberger et Merz au Conseil fédéral, ne s’attendait pas à une telle gifle. Rouge de colère, il traite aujourd’hui son ancien partenaire de menteur, accuse le centre droit d’arrogance, crie au consensus perdu et voue Eveline Widmer-Schlumpf aux gémonies.

C’est passionné, c’est touchant, mais c’est surtout d’un comique achevé.

Lire la suite

05:36 Publié dans politique suisse | Tags : levrat, socialiste, conseil fédéral, suisse, pelli | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

17/09/2010

Conseil fédéral: pour une élection populaire

Il n’y aura pas de débat contradictoire entre les poids lourds qui visent les deux sièges à prendre au Conseil fédéral le 22 septembre. Les deux candidates socialistes, Simonetta Sommaruga et Jacqueline Fehr, ont annoncé à la surprise générale qu’elles ne participeraient pas ce soir à Arena, l’émission politique incontournable de la TV suisse alémanique. Les deux candidats radicaux, Karin Keller-Sutter et Johann Schneider-Amman, tiendront donc seuls le crachoir, ce qui enlève tout intérêt à l’émission.

Pour le grand public, qui aime bien jauger ses futurs gouvernants, c’est décevant et incompréhensible. Pour les principales intéressées, c’est une option tactique dictée par le mode d’élection. Les deux socialistes estiment s’être suffisamment exprimées en public et elles veulent maintenant se consacrer totalement à ceux qui tiennent réellement leur destin entre leurs mains, à savoir les 246 membres de l’Assemblée fédérale. Ce qu’elles ne disent pas, c’est qu’elles veulent surtout éviter d’être prises en porte-à-faux à l’écran.

Lire la suite

04:40 Publié dans politique suisse | Tags : conseil fédéral, élection, peuple, suisse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

20/08/2010

Conseil fédéral: les femmes écrasent la concurrence

Le Conseil fédéral séduit les femmes. Elles sont nombreuses à se bousculer pour occuper un des deux sièges que libéreront (enfin) le socialiste Moritz Leuenberger et le radical Hans-Rudolf Merz. Hier, deux candidates sont encore sorties du bois: la socialiste Hildegard Fässler et la radicale Karin Keller-Sutter. Deux poids lourds de la politique suisse qui illustrent la détermination des femmes à accomplir leur longue marche vers le pouvoir, qui se traduira sans doute le 22 septembre par un Conseil fédéral à majorité féminine.

Qu’il est loin le temps où la charmante mais superficielle Christiane Langenberger faisait course perdue au Conseil fédéral. Une candidature alibi qui ne gênait personne et surtout pas les hommes comme Pascal Couchepin.

Lire la suite

05:57 Publié dans politique suisse | Tags : conseil, fédéral, femmes, politique, pouvoir | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

18/06/2010

Affaire Kadhafi: mais ils sont fous ces Helvètes!

Max Göldi, le dernier otage suisse en Libye, est rentré au pays. Désormais, plus de retenue, c’est feu à volonté. Les règlements de comptes politiques en Suisse ont commencé. Pourquoi? Parce que l’affaire Kadhafi se termine par une facture salée. Et là on ne parle pas seulement de la caution de 1,5 million d’euros versée sur un compte bloqué par le Conseil fédéral. Pour amadouer la Libye, notre pays a dû faire des excuses multiples et variées, accepter la tenue d’un tribunal arbitral qui passera à la loupe le travail de la justice et de la police genevoise et le plus grave, avoir dû céder à un pays étranger qui retenait en otage des citoyens suisses.

Il faut donc trouver des coupables pour cette pénible affaire. Et les boucs émissaires ne manquent pas ces temps-ci.

Lire la suite

09:56 Publié dans politique suisse | Tags : kadhafi, göldi, conseil fédéral, démocratie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

10/05/2010

La burqa masque des enjeux plus sérieux

Le voile est tombé. La cheffe du Département fédéral de justice et police, Eveline Widmer-Schlumpf, se prononce pour une interdiction de la burqa en Suisse. Au plus haut sommet de l’Etat, on est donc déterminé à combattre le symbole phare d’un islam rétrograde.

Ne nous voilons pas la face, il s’agit bien d’un revirement complet. Et ce dernier est dû au large succès de l’initiative populaire pour l’interdiction des minarets en novembre dernier. A l’époque, le Conseil fédéral plaidait encore avec force contre toute discrimination d’une religion. La majorité des partis se gaussait des initiants qui sonnaient le tocsin contre quatre malheureux minarets en Suisse.

Puis vint le choc.

Lire la suite

18:09 Publié dans politique suisse | Tags : burqa, femmes, minarets | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |