28/01/2011

Grisélidis Réal, Dieudonné et la morale bien-pensante

Grisélidis Réal n’a pas encore mérité le repos éternel au cimetière des Rois de Plainpalais. La pauvre fille (de joie) a déjà dû se battre pour y entrer car sa présence faisait un peu désordre au milieu des notables de la République. Même certaines féministes la trouvaient saumâtre. Elles n’arrivaient pas à avaler le fait que la conquête des tombes mâles par des tombes femelles passe par la sanctification d’une femme dévolue aux plaisirs tarifés masculins. Le Gouvernement de la Ville de Genève a finalement tranché en faveur de la courtisane.

Lire la suite

15:47 Publié dans Genève, Humeur, Société | Tags : grisélidis réal, dieudonné, genève, gouvernement | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

01/08/2010

La fête du 1er  août: entre bâillement et récupération

Faut-il lancer une initiative pour interdire aux politiciens de s’exprimer le 1er août afin qu’on puisse avaler son cervelas en paix au milieu des flonflons et des lampions? On hésite à déposer un tel texte au vu des discours répétitifs et convenus qui inondent la Suisse lors de la fête nationale. Qu’avons nous fait au Dieu tout-puissant, invoqué dans notre Constitution, pour endurer cela chaque année?

Il y a en effet deux modèles de discours immuables: le rassembleur et le partisan.

Lire la suite

19:51 Publié dans Humeur | Tags : fête, nationale, politiques, discours | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

15/01/2010

Genève doit interdire à la neige de tomber!

La pénurie de logements, la difficulté de trouver un premier emploi, le chômage de longue durée des plus de 50 ans, la hausse continuelle des primes maladie, ce ne sont que des broutilles. Le vrai, le seul fléau qui s’abat sur la République et ses serviteurs porte un nom terrifiant: la neige. Elle a paralysé Genève en début de semaine déclenchant la grogne d’une majorité de la population.

Des trottoirs non dégagés, des rues transformées en patinoires, des véhicules bloqués et des piétons faisant de l’équilibrisme, c’était une belle pagaille lundi. Il en fallait pourtant plus pour déstabiliser le chef de la Voirie municipale qui expliquait avoir renoncé au salage dimanche par économie et par souci écologique.

Il n’y avait donc pas de laisser-aller mais un puissant concept derrière ce joyeux foutoir.

Lire la suite

04:24 Publié dans Genève, Humeur | Tags : neige, genève, politiciens | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |