31/01/2013

Nucléaire en Suisse: oui à une fin en 2035

L’accident de Fukushima est loin. Très loin. La sortie du nucléaire en Suisse, qui paraissait alors une affaire classée en mai 2011, n’est plus aussi évidente. Les forces de l’atome contre-attaquent et jouent à fond la carte économique. Sortir du nucléaire, ça coûte cher et c’est catastrophique pour la compétitivité des entreprises et la sauvegarde des emplois


Hier, economiesuisse a embouché à fond cette trompette. Dans son document, elle n’articule aucune date pour la sortie du nucléaire. Et pour cause. Elle n’en veut pas car elle s’accroche à de possibles nouveautés techniques. Une chimère qui dure depuis des décennies.

Il faut donc répéter l’évidence. L’énergie atomique est dangereuse, de plus en plus chère et pose des problèmes énormes au niveau du stockage de ses déchets. Il faut donc en sortir. Cela ne veut pas dire qu’il faille suivre aveuglément les associations environnementales qui exigent un abandon total en 2024.

Pourquoi? Parce que ce délai apparaît irréaliste. D’abord, il signifie qu’il faudra, dans dix ans, importer massivement du courant pour compenser la disparition des centrales. Ensuite, parce qu’il fait fi du vote de la population sur de futures mesures de contrainte (nouvelles taxes, interdiction d’appareils, etc.) afin d’atteindre des buts aussi ambitieux. Quand on voit que les Fribourgeois refusent déjà de se passer de radiateurs électriques, on comprend que l’efficience énergétique imposée ne va passer comme une lettre à la poste.

Voilà pourquoi il est nécessaire que le Conseil fédéral trouve un bon compromis. Cela passe à notre avis par le débranchement de la dernière centrale en 2035. Cela ne repousse pas la sortie de l’atome à la saint-glinglin et cela donne assez de temps pour réorienter la production et la consommation d’électricité en Suisse.

17:00 | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Commentaires

Bonjour Monsieur Grosjean

L'accident de Fukushima est loin, très loin..............d'être clos.

http://fukushima.over-blog.fr/article-surtout-ne-pas-banaliser-la-catastrophe-de-fukushima-114007967.html

Cordialement

Écrit par : absolom | 01/02/2013

Ces enragés du Nouveau Monde et sans atome oublient que le Grand Architecte lui même s'amusa un jour pour créer un bing bang qui n'était pas à base d'eau bénite.Et qu'à force de fantasmer ils oublient aussi qu'en psychiatrie ,on soigna leurs précurseurs qui eux écrivaient leur nom avec leurs propres excréments.Voilà ou méne la folie a vouloir détruire ce que d'autres ont mis plus de 70 ans à construire pour leur permettre aussi d'être scolarisés.Ils sont eux-mêmes les plus grands gaspilleurs d'énergie.Sinon ils ne navigueraient pas autant sur les sites comme Facebbok ou autres pour endoctriner ceux justement qui paient encore le chomage et les retraites futures.Le fameux faites comme je dis et non comme je fais a encore de beaux jours !

Écrit par : lovsmeralda | 02/02/2013

Les commentaires sont fermés.