04/04/2011

A Zurich, Fukushima vitrifie les radicaux et le PDC

L’accident de Fukushima a des retombées claires sur la politique suisse. Un nuage électoral radioactif a vitrifié hier les radicaux et le PDC dans le canton de Zurich au profit des Verts libéraux qui, eux, irradient de bonheur. Ces derniers ont quasi doublé leur nombre de sièges et se hissent à la hauteur des Verts traditionnels. Avec leurs frères ennemis, ils constituent donc de fait un nouveau pôle écolo qui fait jeu égal avec les grands partis.


Les résultats du canton suisse le plus peuplé confirment aussi le tsunami qui se prépare à frapper le Parti libéral-radical (PLR) aux prochaines élections fédérales. Cette formation, qui boit la tasse à Zurich, voit déferler les vagues successives de la défaite. On l’a vu récemment à Genève lors des municipales, à Bâle-Campagne lors des cantonales ou hier encore aux élections communales vaudoises.

Le PLR est attaqué de toutes parts par des adversaires voraces. Il perd, suivant les régions au profit de l’UDC, du MCG, du PBD (Parti bourgeois-démocratique) et maintenant des Verts libéraux. Compagnon d’infortune, le PDC voit également son électorat fondre comme neige sur un panneau solaire. Hier, à Zurich, son conseiller d’Etat sortant a été atomisé par un candidat des Verts.

L’effet Fukushima risque de se prolonger jusqu’aux élections fédérales. Chaque jour en effet, on en apprend un peu plus sur l’état réel de la centrale et sur la contamination du sol et de l’eau aux alentours. Les conséquences pour la politique énergétique suisse vont fatalement s’imposer comme un thème central de campagne. Avec d’un côté des Verts et des socialistes qui réclameront une sortie rapide de l’atome au nom de la sécurité, et de l’autre côté une UDC qui freinera au maximum au nom de l’emploi. Cette polarisation desservira une nouvelle fois les partis du centre droit. Et l’on voit mal comment ils éviteront la catastrophe en octobre.

09:21 Publié dans politique suisse | Tags : edito | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.