19/11/2010

Affiche Kadhafi: faut-il tous se taire?

En Suisse, mieux vaut être un dictateur libyen qu’un élu genevois qui exerce son droit à la liberté d’expression. Voilà le message inquiétant que le Conseil fédéral envoie à la population suisse en donnant son feu vert à la poursuite pénale contre Eric Stauffer.

Kadhafi peut donc continuer tranquillement à appeler à la guerre sainte contre la Suisse et à disserter publiquement sur le démembrement de notre pays. Il ne s’attirera pas les foudres de Berne. En revanche, si un citoyen helvétique s’avise de traiter de «criminel» le guide suprême de Tripoli parce qu’il a retenu en otage deux compatriotes, alors là, scandale.


On lâche le Ministère public sur l’affaire pour élucider ce terrible outrage à chef d’Etat. Eh oui, la Libye s’est plainte et la loi, c’est la loi, mon bon monsieur. Vous comprenez?

Ce que l’on comprend très bien effectivement, c’est que le Conseil fédéral continue sa politique du paillasson. Et Kadhafi ne va pas se gêner pour s’essuyer encore plus les pieds sur la Confédération après avoir déjà reçu excuses officielles et indemnités financières de sa part pour la libération de Max Göldi. Les autorités genevoises suivent malheureusement la même tendance. Elles ont ordonné de caviarder l’affiche litigieuse, avant d’arguer maladroitement qu’il ne s’agissait pas d’une décision formelle.

A Berne, l’affaire a déjà été classée comme une genevoiserie. Or, il ne s’agit pas ici de Genève ni de son trublion Stauffer, mais du droit à la liberté d’expression envers les puissants. Peut-on dire, par exemple, que Hu Jintao est un dictateur chinois ou risque-t-on de voir rappliquer le Ministère public?

Que Berne et ses diplomates doivent composer avec des dictatures, on peut le comprendre. Cela s’appelle la realpolitik. Mais que le Conseil fédéral participe activement au musellement et à l’intimidation de la population, cela dépasse l’entendement

05:16 Publié dans politique suisse | Tags : kadhafi, affiche, liberté, expression, politique, stauffer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.